ELIOS

CONCEVEZ-LE COMME VOUS L’ENTENDEZ

Vous pouvez concevoir votre appareil en choisissant les mesures qui conviennent à votre activité. L’appareil peut être mis à niveau à tout moment avec de nouvelles mesures achetées ultérieurement.

Appareil ELIOS avec mesure de PEA

Otoémissions Acoustiques Transitoires (TEOAE)

Les otoémissions acoustiques (OAE) sont des sons de faibles intensités générés par les cellules ciliées externes (CCE) de l’oreille interne. Les plus utilisées dans l’examen clinique sont sans aucun doute les TEOAE, ou otoémissions acoustiques transitoires. Elles sont mesurées grâce à une sonde ultra-sensible placée dans le conduit auditif externe. Méthode de mesure non invasive et objective, les TEOAE sont un véritable atout dans la batterie des tests audiométriques.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué par un bouchon de cérumen.
  • Le choix du bouchon EarTip est déterminant pour la qualité de la mesure.
  • Il doit assurer un bon maintien de la sonde dans l’oreille du patient.
  • Il doit être hermétique mais ne doit pas être collé contre une paroi du conduit auditif.

Caractéristiques de cette mesure :

  • Par clic
  • Intensité sonore : 84dB HL

Pathologie visée : diagnostic objectif de la perte auditive, surveillance des dommages cochléaires.

Explication de la mesure : dans le cas des TEOAE, les stimulations acoustiques entrainant l’excitation cochléaire sont des séries de clics. L’utilisation de clics permet de stimuler la membrane basilaire pour des fréquences comprise entre 500Hz et 4000Hz. Des études ont montré que les OEA disparaissent dans le cas d’une surdité de transmissions supérieure à 15dB HL, et environ 30dB HL pour une perte d’audition d’origine cochléaire. En routine, ce test est très utilisé pour dépister des surdités chez des patients incapables de collaborer à des tests auditifs conventionnels. Dans cette optique, plusieurs pays occidentaux, dont la France, ont mis en place des programmes nationaux de dépistage systématique de la surdité des nouveau-nés en maternité. Les TEOAE sont également le reflet de l’état des CCE, et sont utilisés à ce titre dans les cas de neurinome de l’acoustique ou de neuropathie pour cibler l’origine de la perte auditive.

Produits de distorsion des otoémissions acoustiques (Dpgramme)


Les produits de distorsion se caractérisent par deux sons stimulants que l’on appelle primaires. En variant les fréquences de ces deux primaires f1 et f2, il est possible de recueillir différents produits de distorsion et d’établir une courbe appelée DPgramme (graphique des produits de distorsion, analogie avec l’audiogramme). En observant le spectre cochléaire fréquence par fréquence, de 500Hz à 5kHz, il est possible d’estimer la sévérité de l’atteinte des cellules ciliées externes et donc le degré de la surdité.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué par un bouchon de cérumen.
  • Le choix du bouchon EarTip est déterminant pour la qualité de la mesure.
  • Il doit assurer un bon maintien de la sonde dans l’oreille du patient.
  • Il doit être hermétique mais ne doit pas être collé contre une paroi du conduit auditif.

Caractéristiques de cette mesure :

  • 1000 à 5000Hz
  • 50 à 75dB SPL

Pathologies visées : dépistage précoce de la surdité en néonatologie, évaluation audiologique pédiatrique, suivi des surdités brusques, suivi des surdités professionnelles et toxiques.

Explication de la mesure : dans le cadre de l’enregistrement des produits de distorsion acoustique (PDA), une stimulation acoustique bitonale est appliquée. Cette stimulation particulière va mettre en jeu deux régions spécifiques et proches de la cochlée, et conduire à l’excitation d’une troisième région cochléaire. Le tympan mis en vibration va émettre un son de faible amplitude mais facilement enregistrable et identifiable. Par exemple avec la présentation de deux primaires (f1=1000Hz et f2=1200Hz), le produit de distorsion attendu sera 2f1-f2=800Hz. Le produit de distorsion généré est de fréquence plus basse et d’amplitude plus faible que les primaires. C’est l’amplitude du produit de distorsion qui sera retenue comme critère d’évaluation de la fonction cochléaire et plus précisement des CCE de la région émettrice (à la fréquence de 800Hz dans cet exemple). Ainsi, un produit de distorsion avec une amplitude supérieure à 4dB par rapport au bruit de fond sera la signature de la présence et du fonctionnement des CCE de la région émettrice. Les DPgramme sont donc un test simple, rapide à réaliser, reproductible et surtout non invasif. La présence des PDA permet d’affirmer (en l’absence de surdité transmissionnelle) le fonctionnement des CCE de la cochlée.

Déphasage des produits de distorsion des otoémissions acoustiques (Shift-OAE)

Cette mesure basée sur le recueil des produits de distorsions, enregistre le temps de réponse des cellules ciliées externes de la cochlée. Nos études cliniques exclusives ont montré que le temps mesuré est l’image de la pression régnant dans la prérilymphe. Le monitorage des Shift-OAE permet d’observer des variations pressionnelles isolées ou reproductibles de la cochlée et donc de mettre en évidence un Hydrops cochléaire.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué par un bouchon de cérumen.
  • Le choix du bouchon EarTip est déterminant pour la qualité de la mesure.
  • Il doit assurer un bon maintien de la sonde dans l’oreille du patient.
  • Il doit être hermétique mais ne doit pas être collé contre une paroi du conduit auditif.

Caractéristiques de cette mesure :

  • Stimulation acoustique de 1kHz à 3kHz
  • Intensité sonore de 50 à 75dB SPL

Pathologies visées : hydrops, vertiges, diagnostic non-invasif de la maladie de Ménière.

Explication de la mesure : dans le cas de l’enregistrement des produits de distorsion, une stimulation acoustiques bitonale est appliquée (présentation simultanée de deux sons purs). Ces deux sons stimulants, appelés primaires, ayant pour fréquences respectives f1 et f2 vont engendrer l’émissions d’un produit de distorsion caractéristique chez l’homme à la fréquence de 2f1-f2. Chez le sujet sain comme le sujet atteint d’un hydrops endolymphatique, un test de posture (passage de la position debout à allongée) entraine une augmentation de la pression intra-cochléaire (exagérée dans le cadre d’une maladie de Ménière). En effet lors du test de posture il y a un changement dans la distribution du liquide céphalorachidien (LCR) qui se propage jusqu’à la cochlée via l’aqueduc cochléaire. Monitoré au cours du temps, le paramètre physiologique cochléaire permet de suivre en temps réel l’évolution de la pression intracochléaire.

Potentiels Evoqués Auditifs (PEA)

Les Potentiels Evoqués Auditifs (PEA), également appelés potentiels évoqués auditifs du tronc cérébral, sont couramment utilisés dans le domaine de l’exploration neurologique et otologique. Technique d’électrophysiologie non invasive basée sur le principe de l’électroencéphalographie (EEG), les PEA fournissent des renseignements objectifs, reproductibles sur la fonction auditive depuis la cochlée jusqu’au tronc cérébral. Ils permettent de révéler l’activité électrique des voies auditives périphériques, suite à l’application d’une stimulation acoustique (le plus souvent un clic), dans l’activité globale de l’EEG.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué par un bouchon de cérumen.
  • Nettoyer la surface de la peau où seront collées les électrodes à l’aide de gel abrasif. Ceci permet de diminuer l’impédance de la peau.
  • Le patient doit être confortablement installé afin d’éviter des tensions musculaires trop importantes.

Caractéristiques de cette mesure :

  • 50 clics/seconde
  • Clics alternés / burst
  • Masquage controlatéral
  • 0 à 100dB HL
  • Test d’impédances

Pathologies visées : dépistage des neurinomes de l’acoustique, détection de seuil de surdité, neuropathies auditives.

Explication de la mesure : on distingue deux types de mesure de potentiels évoqués auditifs. Les PEA de latence sont largement utilisés pour explorer la conduction nerveuse dans les voies auditives. Les dysfonctionnements des voies auditives sont mis en évidence en analysant un signal temporel lors d’un test à intensité fixe (supérieur à 80dB HL). Les tracés typiques des PEA sont constitués de plusieurs ondes numérotées de I à V. dans le cadre des PEA de latence (dépistage neurologique), les ondes I, III et V doivent être clairement identifiées dans un contexte de normalité, avec une variabilité de présence pour les ondes II et IV. Ces ondes doivent apparaitre dans une fourchette de normalité. Tout allongement de ce temps de latence pour les ondes, laisse suspecter un trouble de conduction et suggère un complément d’investigation. Par ailleurs, en appliquant des stimulations acoustiques d’intensité décroissante, les PEA de seuil permettent d’objectiver le seuil auditif de chaque oreille. La détermination du seuil auditif est repérée lors de la disparition de l’onde V.

ASSR (Auditory Steady-State Responses)

L’ Auditory Steady-State Responses (ASSR) est une mesure d’électrophysiologie utilisée pour déterminer le degré de perte auditive avec une spécificité en fréquence.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué par un bouchon de cérumen.
  • Nettoyer la surface de la peau où seront collées les électrodes à l’aide de gel abrasif. Ceci permet de diminuer l’impédance de la peau.
  • Le patient doit être confortablement installé afin d’éviter des tensions musculaires et l’inconfort qui sont des facteurs de perturbation de la mesure.

Caractéristiques de cette mesure :

  • Stimulation AM2
  • Porteuse à 500Hz, 1000Hz, 2000Hz, 4000Hz
  • Modulante à 40Hz ou 80Hz
  • 10 à 90 dB HL
  • Test d’impédances

Pathologies visées : détection de seuil de surdité.

Explication de la mesure : Les stimuli sonores (500Hz, 1000Hz, 2000Hz et 4000Hz) sont présentés avec des fréquences de modulation suffisamment espacées de sorte que leurs réponses physiologie n’interfèrent pas entre elles. La fréquence de présentation (ou fréquence de modulation) du signal de stimulation sera analysée sur un électroencéphalogramme (EEG) afin de déterminer le seuil auditif du stimulus correspondant (LINS & Picton, 1995; Lins et al., 1996).
La présence de réponse est déterminée par des tests statistiques qui analysent la cohérence du signal (amplitude et phase) entre les différents échantillons recueillis au cours de la mesure. Ces tests fournissent des réponses objectives avec un taux de faux positifs préalablement connus. C’est pourquoi ils sont communément appelés techniques de « détection de réponse objective » (ORD) (Melges et al., 2009).
La nature objective et la possibilité d’une étude de seuil d’audition pour chaque fréquence indiquent l’ASSR comme étant un outil important pour l’évaluation audiologique, principalement pour les individus non collaboratifs (enfants, troubles cognitifs, procédures légales).

Potentiels  Evoqués Otolithiques (PEOs)

Les Potentiels Evoqués Otholitiques (PEO) ou les Potentiels Evoqués Vestibulaires Myogéniques (VEMP) sont des réflexes sacculo-colliques enregistrés en réponse à une stimulation acoustique. Ils étudient la voie sacculo-spinlae : le saccule, le nerf vestibulaire inférieur jusqu’au muscle sterno-cléido-mastoïdien (SCM) homolatéral, via la moelle épinière cervicale.
Les PEO ou VEMP, sont utilisés depuis peu dans la batterie des explorations cochléo-vestibulaires et viennent renforcer l’aide au diagnostic en complément de certaines épreuves telle que l’audiogramme et les Potentiel Evoqués Auditifs (PEA).

Conseils d’utilisation :

  • L’une des positions adoptée préférentiellement par les auteurs veut que le patient se trouve couché en décubitus dorsal avec la tête surélevée.
  • Nettoyer la surface de la peau où seront collées les électrodes à l’aide de gel abrasif. Ceci permet de diminuer l’impédance de la peau.

Caractéristiques de cette mesure :

  • 50 clics/seconde
  • Clics alternés / burst
  • Masquage controlatéral
  • 40 à 110dB HL
  • Test d’impédances

Pathologies visées : maladie de Ménière, névrite vestibulaire, fistules périlymphatiques, syndrome de déhiscence du canal semi-circulaire supérieur (syndrome de Minor), neurinome vestibulaire

Explication de la mesure : des stimuli sonores de forte intensité (90 à 100dB) activent les neurones vestibulaires primaires qui innervent le saccule et les neurones vestibulaires secondaires des noyaux vestibulaires inférieurs et latéraux. En pratique des clics sonores brefs (100 µs) ou des shorts ToneBurst de 90 à 100dB sont délivrés unilatéralement à l’aide d’un stimulateur acoustique à une fréquencede 1kHz ou 500Hz (ToneBurst). Les PEO sont recueillis au niveau des deux muscles SCM à l’aide d’électrodes de surface placées au niveau du 1/3 supérieur de ces deux muscles. Durant l’enregistrement, les patients sont placés en décubitus dorsal et relèvent la tête afin que leurs muscles SCM soient mis en contraction. Il est parfois utile de tourner la tête du côté opposé à la stimulation pour augmenter la contraction musculaire. Il s’agit en effet d’une condition nécessaire puisque l’amplitude des potentiels évoqués est corrélée à l’amplitude de la contraction musculaire des muscles SCM. Les PEO sont ensuite amplifiés, filtrés et moyennés sur 500 évènements. Le saccule étant innervé par le nerf vestibulaire inférieur, comme le CSC postérieur, les résultats sont complémentaires de ceux obtenus à l’aide des épreuves caloriques qui, en testant le canal externe, évaluent la fonction du nerf vestibulaire supérieur. Ce test permet donc d’apprécier le fonctionnement des récepteurs sacculaires et des voies sacculo-spinales.

Déphasage des potentiels microphoniques cochléaires (DPMC )

Cette mesure, unique au monde et propriété d’Echodia, enregistre le temps de réponse des cellules ciliées externes de la cochlée de manière électrophysiologique suite à une stimulation acoustique connue de type ToneBurst. Nos études cliniques exclusives ont montré que le temps mesuré est l’image de la pression régnant dans la périlymphe (base). Le monitorage des DPMC permet d’observer des variations pressionnelle isolée ou reproductibles de la cochlée et donc mettre en évidence un Hydrops cochléaire.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué par un bouchon de cérumen.
  • Nettoyer la surface de la peau où seront collées les électrodes à l’aide de gel abrasif. Ceci permet de diminuer l’impédance de la peau.
  • Le patient doit être confortablement installé afin d’éviter des tensions musculaires trop importantes.
  • L’utilisation de sérum physiologique est recommandée afin d’améliorer la conductivité de l’électrode placée dans l’oreille.

Caractéristiques de cette mesure :

  • Stimulation acoustique de 900Hz à 1 100Hz
  • Oreillette spécifique
  • Test d’impédances
  • Réjection configurable
  • Intensités sonores de 40 à 90dB SPL

Pathologies visées : hydrops, vertiges, diagnostic non invasif de la maladie de Ménière

Explication de la mesure : la cochlée, organe périphérique de l’audition, contient les cellules ciliées externes (CCE) qui ont un rôle amplificateur des signaux acoustiques, grâce à leur propriété contractile. En appliquant une stimulation acoustique à l’oreille de type ToneBurst (1kHz), on va stimuler en partie la CCE sensible à cette fréquence. La CCE ainsi stimulée va se contracter en résonance, avec la même fréquence que la fréquence de la stimulation (1kHz). Comme pour un muscle, la contraction des CCE génère un potentiel électrique spécifique : le Potentiel Microphonique Cochléaire (PMC). Chez le sujet sain comme le sujet atteint d’un hydrops endolymphatique, un test de posture (passage de la position debout à la position allongée) entraine une augmentation de la pression intracochléaire (exagérée dans le cadre d’une maladie de Ménière). En effet, lors du test de posture il y a un changement dans la distribution du liquide céphalo-rachidien (LCR) qui se propage jusqu’à la cochlée via l’aqueduc cochléaire. Monitoré au cours du temps, le paramètre physiologique cochléaire permet de suivre en temps réel l’évolution de la pression intra-cochléaire.

Electrocochléographie (ECochG)

Parmi les potentiels évoqués auditifs de courtes latences, on regroupe les PEA et les potentiels cochléaires ou électrocochléographie (ECochG). Historiquement, l’ECochG était réalisée sous anesthésie par le biais d’une électrode invasive trans-tympanique placée sur le promontoire. Forte de son expérience en électrophysiologie, la société Echodia a su mettre au point une technique utilisable en routine, non invasive et sans anesthésie, à l’aide d’une électrode recouverte d’une fine pellicule d’or délicatement insérée dans le conduit auditif externe.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué par un bouchon de cérumen.
  • Nettoyer la surface de la peau où seront collées les électrodes à l’aide de gel abrasif. Ceci permet de diminuer l’impédance de la peau.
  • Le patient doit être confortablement installé afin d’éviter des tensions musculaires trop importantes.
  • L’utilisation de sérum physiologique est conseillée afin d’améliorer la conductivité de l’électrode placée dans l’oreille.

Caractéristiques de cette mesure :

  • 50 clics/seconde
  • Clics alternés / burst
  • Masquage controlatéral
  • 0 à 100dB HL
  • Test d’impédances

Pathologies visées : recherche des seuils auditifs en complément des PEA, recherche d’une activité cochléaire résiduelle (dans le cadre d’un bilan d’implant cochléaire par exemple).

Explication de la mesure : les potentiels cochléaires comprennent le potentiel microphonique cochléaire (PMC), le potentiel de sommation (PS) et le potentiel global d’action du nerf auditif ou potentiel d’action composé (PAC). En complément des PEA, l’ECoghG peut être utilisée pour la mise en évidence de l’onde 1 difficilement identifiée sur des tracés de PEA, la recherche des seuils auditifs, la recherche d’une activité cochléaire résiduelle, l’évaluation de la fonction cochléaire dans le cadre de neuropathies auditives (PMC présents, PEA plats), le monitorage per opératoire dans la chirurgie du neurinome de l’acoustique. Une des indications courantes de l’ECochG est l’évaluation du rapport PS/PAC, qui est augmenté dans les pathologies associées à un hydrops endolymphatique.

Audiométrie tonale aérienne

L’audiométrie est l’examen de base de l’audition. Ce test permet de vérifier rapidement toute la chaîne de transmission du son jusqu’au cerveau de manière discriminante. La mesure est obtenue par l’émission d’une onde sonore calibrée en fréquence dont on va faire diminuer la puissance tant que le patient l’entend. Les sons sont émis par un casque supra auriculaire dans l’une des oreilles, puis dans l’autre.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué.
  • Contrôler l’état des tympans.
  • Afin d’obtenir des résultats de qualité, le patient doit être confortablement installé dans un endroit calme, dénué de bruits parasites environnants.

Caractéristiques de cette mesure :

  • Conduction aérienne : 125 à 12 000Hz / -10 à 100dB HL
  • Conduction osseuse : 250 à 8 000Hz / -10 à 70dB HL
  • Bi-canal
  • Masquage controlatéral

Pathologies visées : surdité de transmissions (courbe osseuse meilleure que l’aérienne), surdité de perception (courbes aérienne et osseuse identiques), surdité mixte (mélange des deux).

Différents types de surdités : surdité légère (perte entre 20 et 40dB), surdité modérée (perte entre 40 et 70dB), surdité sévère (perte entre 70 et 90dB), surdité profonde (perte supérieure à 90dB), surdité totale (pas d’audition mesurable).

Explication de la mesure : l’audiométrie aérienne permet la recherche des seuils auditifs pour chaque oreille dans une gamme de fréquence allant de 125 à 12 000Hz. Si l’audiométrie osseuse évalue les performances de l’oreille interne et du nerf auditif, la conduction aérienne teste l’intégralité de la fonction acoustique de l’oreille externe jusqu’au nerf auditif. L’interprétation de l’audiogramme qui en résulte permet de mesurer le degré de perte auditif et le type de surdité. L’audiométrie tonale autorise aussi la détermination du seuil d’inconfort, ou encore la recherche de fréquence d’éventuels acouphènes.

Audiométrie vocale

L’audiométrie vocale est un examen complémentaire de l’audiométrie tonale. Elle vise à déterminer non pas un seuil de perception, mais un seuil d’intelligibilité du langage, ou de discernement de phonèmes. Cet examen permet ainsi de confirmer le seuil d’audiométrie tonale et d’apprécier l’aptitude de la personne à comprendre la parole.

Conseils d’utilisation :

  • Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué.
  • Contrôler l’état des tympans.
  • Afin d’obtenir des résultats de qualité, le patient doit être confortablement installé dans un endroit calme, dénué de bruit parasites environnants.

Caractéristiques de cette mesure :

  • Liste dissyllabique de Fournier
  • Choix de la voix (femme, homme)
  • Liste de mots choisis aléatoirement

Pathologies visées : aide au diagnostic de pathologies rétro cochléaires (tumeur du nerf acoustique, neuropathies auditives)

Explication de la mesure : le test consiste à faire répéter au patient une série de mots qu’il entend. En faisant varier la puissance de diction des mots, on obtient une courbe mettant en relation le pourcentage de discrimination par rapport à la puissance. Bien connue des audioprothésistes pour affiner les réglages de prothèse auditive, elle est aussi utilisée pour des diagnostics de pathologie rétro cochléaires comme des neuropathies ou neurinomes de l’acoustique.

MODE AMBULATOIRE OU CONNECTÉ À UN ORDINATEUR

Appareil ELIOS portable avec mesure VEMP

MODE AMBULATOIRE

Effectuer les tests cliniques directement sur l’appareil (hors ASSR)

Logiciel Echosoft sur MAC mesure PEA

MODE CONNECTÉ

Connecter l’appareil à votre ordinateur pour gérer votre base de données, consulter et imprimer les résultats depuis votre PC ou MAC via USB avec le logiciel gratuit Echosoft

TELECHARGEMENTS

Télécharger la brochure

dernière version : juin 2020

Télécharger le guide utilisateur

dernière version : 2.4

CARACTÉRISTIQUEs TECHNIQUES

Dimensions90 x 110 x 36 mm
Poids239g
Affichage graphiqueInterface utilisateur, signaux d’entrées, signaux fréquentiels, liste des enregistrements, gestion des patients
Resolution320 x 240 @ 65000 couleurs
EcranCouleur, tactile résistif utilisable avec le doigt, y compris avec des gants, ou avec un stylet
Energie/confort Sélection du niveau de rétro éclairage, rotation de l’affichage 
Stockage des donnéesEnregistrement sur mémoire interne de l’appareil pour un nombre important de mesures (>2000)
Transfert des donnéesCopie des données via le logiciel Echosoft par USB
Autonomie3-4 heures en mesure
StatutNiveau de batterie affiché a l’écran
ChargementVia Mini-USB, depuis un ordinateur ou l’adaptateur secteur fourni
Type de testPEAECochGPEO/VEMPDPMCASSR*
Stimulation acoustiqueTypeClics alternés
Burst alternés*
Son pur pulséAM2
CaractéristiquesClics réglables entre 50µs et 1ms*
Burst : 250, 500, 1000, 2000, 4000, 8000Hz*
XPorteuse à 500Hz, 1000Hz, 2000Hz, 4000Hz
Modulante à 40Hz ou 80Hz
RépétabilitéJusqu’à 50 clics/sec12 pulses/secX
IntensitésEn clics : de 0 à 110dB HL**
En burst : de 0 à 110dB SPL*
De 50 à 90dB SPLDe 10 à 90 dB HL
ControlatéralBruit blancXBruit blanc
Mesure de contrôleMesure d’impédance
Visualisation des résultats-Fenêtre de visualisation temporelle réglable
-Graphique des latences
-Fenêtre de visualisation temporelle réglable-Fenêtre de visualisation temporelle réglable-Graphique de déphasage
-Fenêtre de visualisation temporelle d’un point
-Fenêtre de visualisation fréquentielle d’un point
-Fenêtre de visualisation des résultats de validation des différentes intensités pour chaque fréquence et pour chaque oreille 
– Graphique d’audiométrie d’extrapolation de ces résultats
DiversAffichage des normales I, III, V
-Calcul du rapport des latences
Calcul du rapport des amplitudes PAC/PSCalcul du rapport des amplitudesCalcul de l’écart de déphasage entre différentes positions de test 

*fonction uniquement disponible depuis l’Echosoft (mesure USB)
**110dB est la puissance maximale avec les inserts, les casques s’arrêtent à 100dB

Type de testTEOAEDPgrammeShift-OAE
Stimulation acoustiqueTypeClics alternésSon pur bitonalSon pur bitonal
CaractéristiquesBuffer de 4 clics1000, 1500, 2000, 3000, 4000, 5000HzDe 1000 à 3000Hz
Répétabilité50 ou 80 clics/secXX
IntensitésDe 40 à 90dB SPLDe 50 à 75dB SPLDe 50 à 75dB SPL
ControlatéralXXX
Mesure de contrôle-Calibration automatique
-Test de fuite
-Test de conduit bouché
-Calibration automatique-Calibration automatique
-Test d’artefact
Visualisation des résultats-Fenêtre de visualisation temporelle
-Fenêtre de visualisation fréquentielle
-Tableau de valeurs
-Graphique signal/bruit
-Fenêtre de visualisation temporelle d’un point
-Fenêtre de visualisation fréquentielle d’un point
-Graphique de déphasage
-Fenêtre de visualisation temporelle d’un point
-Fenêtre de visualisation fréquentielle d’un point
Divers-Mode de diagnostic
-Mode de dépistage automatique
-Validation automatique pendant l’acquisition-Calcul de l’écart de déphasage entre différentes positions de test
Type de test TonaleVocale
Stimulation acoustiqueTypeSon pur pulséListe de mots
Caractéristiques5 pulsesX
Intensités-10 à 110dB HL-10 à 100dB HL
ControlatéralBruit blanc filtréBruit blanc
Visualisation des résultatsGraphique d’audiométrie tonaleGraphique d’audiométrie vocale
Divers-Mode patient automatique
-Mode médecin automatique
-Mode manuel
-Différents types de listes disponibles
-Sélection de la liste automatique

Copyright © 2020 Echodia